Le temps des miracles n’est pas passé ! – Inconnu

par La rédaction le 27 Déc, 2015



En mai 2000, après de longs mois d'examens médicaux, les médecins me découvrent un cancer au poumon. N'ayant pas de traitement médical approprié, ils décident de m'enlever le poumon droitÔǪ Par la grâce de Dieu, l'intervention se passe bien et je reprends une vie active normale.

Début 2004, au cours d'un examen de contrôle, le médecin constate que le poumon gauche est à son tour atteint par le cancer. Il n'existe toujours pas de traitement approprié mais on me propose malgré tout la chimioÔǪ Suite à une réponse que Dieu a donné à mes prières, je refuse la chimio et je continue à mener une vie active normale.

Fin 2006, (période du chikungunya) mon état se dégrade. J'éprouve des difficultés dans mes déplacements, un essoufflement, une fatigue physiqueÔǪ. La visite d'un pasteur qui prie pour moi et m'impose les mains dans le nom de Jésus, me permet de retrouver des forces.

Année 2007, mon état se dégrade de plus en plus : grosse fatigue physique, encore plus essoufflée au moindre déplacement (je ne conduis plus)ÔǪJe reçois une nouvelle fois, la visite du pasteur. Ce moment de partage spirituel avec la prière par l'imposition des mains, me remettent deux jours après, sur pied, fortifiée et prête à partir en vacances en métropole.

Mai 2008, au cours des vacances métropolitaines, alors que je grimpe une côte en altitude par 2 degrés de température, je fais un malaise par manque d'oxygèneÔǪ De là, un changement se produit car jusqu'à ce jour, je marchais par la foi, ne craignant ni la mort, ni la vie (Romains 8 v 38-39), prête à rencontrer le Seigneur si c'était sa volontéÔǪ et ce malaise a bouleversé ma façon de concevoir la vie.

Juin 2008, de retour à la Réunion, je ne sors plus. Mes seuls déplacements se font dans la maison et vers le lieu de culte, le dimanche matin ; cela avec beaucoup de difficulté. Je ne pratique aucune autre activité car au moindre effort, je suis essoufflée (une vie d'handicapée).

Janvier 2009, étant plus proche de la mort que de la vie, on ne peut plus rien pour moi. Je suis condamnée par la médecine depuis 2004 mais personne ne peut expliquer le fait que je sois toujours en vie. Les médecins me proposent donc de me mettre sous oxygène 24h/24 pour mon confort et ceci jusqu'à mon départ définitif, qui pour eux, est proche.

Mars 2009, je refais un malaise et suis conduite aux urgences dans un état critique. Les médecins annoncent aux membres de ma famille que c'est la fin et que je ne me relèverai pas de là.
Au bout d'une semaine d'hospitalisation, je rentre chez moi affaiblie, avec perte de poids importante, perte d'appétitÔǪ Pendant 2 mois, je suis condamnée à rester au litÔǪ Plus de communion avec l'Eglise. Je suis isolée, non pas de Dieu mais de tout ce dont on a besoin, pour fortifier son âme.

Mai 2009, je crie à Dieu dans ma détresse, Il a vu mes larmes et Il m'a entendue. Trois jours plus tard, le Seigneur  envoie 2 frères, me rendre visite. Après un partage de la Parole de Dieu (la Bible), dans la prière et l'onction d'huile, le frère me regarde et me dit « si tu crois que Jésus te guérit, ôte ton oxygène ». Je confesse que je crois mais en moi-même, je me dis que c'est une folie (c'est la seule chose qui me tient en vie). Le frère répète une deuxième fois sa requête puis une troisième fois. Je me décide enfin à enlever le masque mais sans convictionÔǪ. Résultat : 5 jours après, je reprends l'oxygène avant de faire un malaise.
Sans m'en rendre compte, je m' accroche à l'oxygène comme on s'accroche à une bouée de sauvetage. Je ne marche plus par la foi mais par la vue, par peur de faire un malaise.

Septembre 2009, 4 mois après le passage des frères, je me sens de plus en plus mal, non pas physiquement mais pour la première fois, moralement. Je ressens en moi la conviction que le Seigneur m'a guérie mais je ne vis pas cette guérison. Au contraire, mon état physique est au plus mal. Cette situation que je vis, me pousse, comme Job à poser des questions à Dieu. Je me tiens tous les jours, près de lui,  jusqu'à ce qu'il me réponde. Et un dimanche matin, alors que je suis au culte, à travers un don spirituel, le Seigneur m' interpelle en ces mots « Je t'ai donné la victoire sur ta situation mais tu as eu peur et tu as doutéÔǪ. Maintenant, à toi de la saisir ». Pendant 2 jours, je cherche ce que le Seigneur a voulu me dire, mais sans résultat. Je persévère dans la prière pour qu'Il m'éclaire et je comprends enfin. Je n'ai pas peur de mourir car je sais où je vais mais j'ai peur de revivre ce malaise que j'avais déjà eu 2 fois. Et cette peur occasionne un blocage en moi, d'où la peur de marcher, de passer le balai, de soulever un objetÔǪ (Essoufflement occasionné plus par la peur que la maladie, bien que le mal était réel).

A cet instant, je dis « Seigneur, sur ta parole envoyée par le frère, il y a 4 mois, j'enlève l'oxygène et je confesse que je suis guérie ! » Comme je déclare que je suis guérie et que je le crois, je prends la voiture pour la première fois depuis 2 ans et je me rends au temps de « jeûne et prière » à l'église. Encore une dernière étape à franchir, la réunion se fait au sous-sol : qui dit descente, dit montée et à la vue de cette montée, j'ai une seconde de blocage. Mais la victoire est grande car quand après le temps de prière, je remonte sans essoufflement, ni fatigue « je suis guérie ».

Au cours des jours qui suivirent, des examens médicaux de contrôle confirmèrent cette guérison reconnue comme miraculeuse par le pneumologue. En effet, il constata un poumon propre, sain : « un beau poumon » dit-il !

4 mois plus tard, en ce jour de la mi-janvier 2010, je me porte très bien. J'ai retrouvé une activité normale et je glorifie le Seigneur tous les jours pour qu'Il me donne de porter le message de cette guérison à la gloire de son Nom.

 

Une sœur de L'Assemblée de Saint-Louis

{loadposition face}

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Louange hispanophone
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Visionnez la dernière vidéo
C'est l'heure de votre jubilé - Franck Alexandre
Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram

6ccf2dcfa8fec5104f6d3f8f08d41fb5ppppppppp