Zèle personnel pour le Seigneur – C. H. Mackintosh

par La rédaction le 27 Avr, 2017

L’Eternel dit à Gédéon : Le peuple qui est avec toi est trop nombreux, pour que je livre Madian en leur main, de peur qu’Israël ne se glorifie contre moi, disant : Ma main m’a sauvé (Jug. 7 : 2).
 
            Le son de la trompette de Gédéon, clair et propre à réveiller les cœurs, avait attiré autour de lui une grande et imposante foule de gens ; mais ceux-ci devaient passer un test. Etre animé par le zèle et l’énergie de quelque fervent serviteur de Dieu est une chose ; mais posséder les qualités morales qui seules rendent un homme apte à être lui-même un fervent serviteur, c'est tout autre chose. Il y a une immense différence entre le fait de marcher à la suite de quelqu’un qui est dévoué à Dieu, et de marcher soi-même avec Dieu ; entre le fait d’être soutenu et conduit par la foi et l’énergie d’un autre, ou de s’appuyer sur notre Père, en marchant soi-même dans la puissance d’une foi personnelle.
            Nous devons prendre cela sérieusement en considération. Pour nous, le danger existe toujours d’être de simples imitateurs de la foi des autres ; de copier leur exemple sans leur puissance spirituelle ; ou d’adopter leur manière de penser sans éprouver leur communion personnelle avec Dieu. De tout cela, il faut nous préserver avec soin, particulièrement lorsqu’on est un jeune chrétien. Nous pouvons être très petits, notre sphère très limitée, notre sentier très isolé, mais cela n’a pas la moindre importance, à condition que nous restions précisément ce que la grâce a fait de nous, que nous occupions la sphère dans laquelle nous a placés notre Maître divin, et que nous marchions dans le sentier qu’Il a tracé pour nous. Il n’est nullement nécessaire d’être grand, d’occuper une position éminente ou en vue dans le monde ; mais il est absolument nécessaire d’être vrai et humble, obéissant et dépendant.
            Il n’y a pas de plus grande satisfaction pour le croyant, pour le serviteur authentique du Seigneur Jésus, que de se trouver lui-même dans l’ombre de ce sentier de paix et d’humilité, là où le vieil homme est perdu de vue et où l’on jouit du resplendissement de la lumière de « la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Christ » (2 Cor. 4 : 6).  
               
                                                                                              C. H. Mackintosh

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Louange hispanophone
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Visionnez la dernière vidéo
C'est l'heure de votre jubilé - Franck Alexandre
Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram

25191b3f10da40d4d82479ab15393260IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII