La tentation – Henri Lüscher

par La rédaction le 5 Nov, 2020

La Bible emploie le terme « tentation » (massah en hébreu et peirasmos en grec) pour :

  • un test, une épreuve dans un but bénéfique, permise ou envoyée par Dieu1;
  • une épreuve ou tentation dirigée contre l’homme pour l’inciter au mal, au péché2;
  • une provocation, un défi, en voulant imposer à Dieu de ne pas agir selon sa volonté3.

Le chrétien subit donc une mise à l’épreuve, un test. Il entend simultanément deux appels qui le poussent, l’un à transgresser la loi de Dieu, donc sa volonté, et l’autre à faire ce qu’il sait être la volonté de Dieu.

1. Au commencement

L’homme, créé à l’image de Dieu, est un être moral. Nos premiers parents furent testés, tentés de pécher en désobéissant à Dieu et à sa Parole, à un ordre positif4.

  • Avant sa chute l’homme a été doté d’une raison, d’une compréhension, ce qui l’avait rendu capable de donner des noms aux animaux et de communiquer avec Ève, sa femme. Il est doté d’une faculté de parler et de communiquer.
  • Il était dans un état sans péché, « une sainteté passive » dans le sens d’une innocence du mal.
  • Sa responsabilité était d’assumer la gestion raisonnable de la terre (Gen 1.26-28) et de jouir des fruits du jardin d’Éden (Gen 2.16-17).
  • Dieu a encadré nos premiers parents d’une barrière de protection, en interdisant la consommation d’un fruit, au contraire de tous les autres. Il voulait que l’homme fasse son libre choix de le servir volontairement en lui obéissant. L’homme n’est ni un automate, ni un robot qui agit sur commande téléguidée.
  • Mais le « tentateur », le diable, Satan5 a voulu détruire l’œuvre créatrice de Dieu en incitant l’homme, à travers le serpent, à désobéir à Dieu. Il a semé le doute par une question insidieuse « Dieu aurait-il dit ? » (Gen 3.1-6) dans le cœur d’Ève et par le mensonge « Vous serez comme des dieux ». Ceci se manifesta sous une triple forme de tentations :
  1. L’aspect physique de la tentation : « la femme vit que l’arbre était bon à manger» (Gen 3.6). C’est la convoitise de la chair (1 Jean 2.16).
  2. L’aspect psychique de la tentation: « elle vit qu’il était agréable à la vue » (Gen 3.6). C’est la convoitise des yeux (1 Jean 2.16).
  3. L’aspect psycho-spirituel de la tentation : « propre à donner du discernement» (Gen 3.6). C’est l’orgueil de la vie (1 Jean 2.16).

2. Satan et la tentation

Le grand ennemi de Dieu, Satan, désire détruire l’œuvre de Dieu et mener l’homme à sa ruine. Il est « meurtrier dès le commencement », parce que « la vérité n’est pas en lui », et il est aussi « menteur et le père du mensonge » (Jean 8.44

Il est le « tentateur6 », et il incite les hommes à la désobéissance à Dieu et à sa Parole. Il insinue le doute dans nos cœurs. Il cherche à nous séduire par des mensonges enrobés de douceurs malignes qui portent toujours un goût amer du péché et mène à la destruction de l’homme et de sa personnalité et finalement à sa mort.

Il entraîne l’homme à douter de Dieu et de sa Parole pour faire l’opposé de la volonté de Dieu. Un exemple : Saül qui voulait suivre son propre chemin (1 Sam 13.8-14).

Quand Satan attaque, il pousse l’homme à la défaite (1 Pi 5.8). Mais il le fait aussi avec subtilité, étant « déguisé en ange de lumière » (2 Cor 11.14). Il est le Malin qui nous pousse à la rébellion, à la méchanceté et à la désobéissance, bref, au mal sous toutes ses formes qu’on nomme péché. Succomber à la tentation a comme résultat le péché. C’est la suite tragique de la chute de nos premiers parents7.

3. Dieu et la tentation

Dieu dans sa souveraineté contrôle tous les événements. Rien ne lui échappe, le diable ne peut éprouver et tenter que dans le cadre de la permission de Dieu8.

Quand Dieu permet la tentation, celle-ci se constitue alors en épreuve de foi pour nous enraciner en lui9. Mais il contrôle toujours l’épreuve et en mesure l’intensité10 pour que nous puissions en sortir victorieux11. Il ne nous épargne pas de la tentation car il veut nous aider à triompher avec son aide (Jean 17.15).

Jamais Dieu n’incite l’homme à commettre le mal ni ne lui tend de piège pour qu’il faillisse. Cela vient de notre cœur corrompu (Jac 1.13)

Le texte de Matthieu 6.13 « ne nous induis pas en en tentation » veut dire « ne nous introduis pas dans la tentation », « préserve-nous d’entrer dans les vues du tentateur », « ne nous emporte pas dans l’épreuve », « ne nous soumets pas à l’épreuve » ou « ne me fais pas entrer au pouvoir du péché ni au pouvoir de la tentation ». Le verbe eisphérô exprimant l’idée de « porter dans » (Héb 13.11) ou « d’introduire dans » (Luc 5.18-19). Le but de Satan est de nous soumettre à son pouvoir à travers l’épreuve, la tentation12. Or, conscients de notre faiblesse, nous demandons aide et protection à Dieu : « N’incline pas mon cœur au mal » (Ps. 141.4).

Ce même terme « tenter » veut dire « éprouver » quand il est utilisé en rapport avec Dieu. Par l’épreuve, Dieu veut, d’une part, faire ressortir ce qu’il y a dans le cœur de l’homme (Gen 22.1 ; Ex 16.4 ; Deut 8.2 ; Gal 4.13-14) dans le but, d’autre part, d’amener le croyant à une purification et le faire avancer dans le processus de la sanctification et de l’affermissement dans la foi (1 Pi 1.6-9).

Tenter Dieu

Tenter Dieu, c’est provoquer ou défier Dieu, lui demander d’agir de manière non conforme à sa volonté ou exiger son intervention comme s’il s’agissait d’un droit13. Tenter Dieu amène à l’agitation et au trouble, au contraire, lui faire confiance, c’est entrer dans son repos (Héb 3.7-11). Veillons donc à ne pas tenter Dieu : « vous ne tenterez pas l’Eternel, votre Dieu14 ».

4. L’homme et la tentation

Trois formes de convoitises

Satan, à travers le serpent rusé, a axé sa séduction sur trois aspects (Gen 3.1-6), et ces mêmes aspects nous sont présentés dans 1 Jean 2.15-16. Toutefois, toute tentation ne procède pas directement de Satan. Les textes cités plus haut sur la nature et les caractéristiques du péché, nous enseignent que c’est d’abord notre nature humaine, pécheresse et corrompue15 qui cause tous ces dégâts terrifiants. Tout cela, parce que l’homme a cédé à la convoitise.

Le texte de Jacques 1.13-14 est une excellente explication du processus de la tentation qui aboutit finalement au péché : « Que personne ne dise lorsqu’il est tenté C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort. » C’est un enchaînement perpétuel, un cercle vicieux : le péché – la convoitise – l’acte du péché – la mort.

La convoitise peut se définir comme le désir immodéré de posséder une chose. Elle est synonyme d’avidité, d’ardeur, d’appétence ou d’envie. Elle est donc provoquée par Satan, par la chair ou par le monde. Le 10e commandement met l’accent sur la vigilance contre la convoitise, contraire à l’amour de Dieu et du prochain. La convoitise renforce encore l’égoïsme16.

La convoitise de la chair

Toutes ces choses « bonnes à manger » (Gen 3.6) qui « font la guerre à l’âme » (1 Pi 2.11), ces désirs mauvais de la nature humaine en font partie17.

La convoitise est l’amour des objets de la création ou de soi-même plus que du Créateur. La convoitise de la chair est le désordre et l’exagération dans la satisfaction de pulsions naturellement bonnes. Le Saint-Esprit rend possible le renoncement aux convoitises (Gal 5.16).

La convoitise des yeux

C’est ce qui « est agréable à la vue » (Gen 3.6) pour la chair, le désir avide de posséder ce que l’on voit.

Acanattiré par la convoitise de ses yeux, s’est approprié des biens, alors qu’il avait transgressé une interdiction formelle (Jos 7.19-21). Lot, jetant ses yeux sur la belle plaine fertile (Gen 13.10-11) a cédé à la convoitise d’être « bien dans sa peau » par un travail plus facile et un confort plus grand qu’à la montagne. David, en se promenant sur le toit, au lieu de combattre aux côtés de son armée, a été séduit par la convoitise de ses yeux et est tombé dans le péché de l’adultère puis dans un meurtre (2 Sam 11.2-4).

L’orgueil de la vie

Ce désir charnel « d’être comme des dieux pour connaître le bien et le mal » (Gen 3.6) est en tout homme, le « moi », qui ferait tout pour acquérir de la puissance, de la gloire, du succès, d’être quelqu’un. C’est aussi l’assurance de ses propres ressources, la sécurité placée dans les choses terrestres et la convoitise effrénée de « savoir ». Cette course à l’autonomie de l’homme qui s’appelle humanisme. L’homme devenu le centre de l’univers, a détrôné Dieu, son Créateur, pour l’écarter ensuite de son « savoir ».

Il existe donc un parallèle entre le processus de la tentation en Gen 3.1-6 et 1 Jean 2.16 qui donne les éléments dont est composé le monde. D’un côté nous avons ce qui est « bon à manger », « agréable à la vue » et « précieux pour ouvrir l’intelligence » et d’autre côté « la convoitise de la chair », « la convoitise des yeux » et « l’orgueil de la vie ».

Si le croyant a chuté, péché, subi une défaite, il y a rupture de communion entre Dieu et lui. Le Christ « livré pour nos offenses et ressuscité pour notre justification » (Rom 4.24-25) a pourvu à notre salut total par son œuvre rédemptrice. À travers la confession des péchés et la repentance, le Seigneur rétablit la communion afin qu’un nouveau départ puisse se faire (1 Jean 1.9 ; 2.1-2).

5. La victoire dans la tentation

Christ compatit à nos faiblesses, car il a lui-même été assailli par la tentation, à part le péché18. C’est pourquoi Christ peut nous secourir dans la tentation19.

Il nous aide à remporter des victoires si nous sommes en communion avec lui20, parce qu’il a triomphé publiquement de Satan et des puissances des ténèbres (Col 2.15), et il a « détruit les œuvres du diable (1 Jean 3.8). Si nous demeurons en Lui, nous pouvons vaincre dans la tentation. Pour cela il y a des consignes divines à suivre :

  • Nous sommes invités à résister au diable par une foi ferme et dans notre soumission à Dieu21. Notre volonté y est engagée en tant qu’êtres libres mais responsables de nos pensées et actes devant Dieu.
  • Nous sommes invités à nous servir des Écritures, arme redoutable à notre disposition contre l’ennemi. Le Seigneur ne se servait-il pas lui-même d’elles22?.
  • Nous sommes invités à cultiver une vie de prière en criant à Dieu lorsque la tentation nous assaille (Mat 26.41) Le Seigneur lui-même a prié avec intensité lors de sa grande épreuve d’accepter de boire la coupe amère de sa mort expiatoire (Luc 22.40-46). Il nous exhorte à prier spécialement lors de nos tentations.
  • Nous sommes invités à veiller quand nous subissons des tentations23. Veillons donc sur nous-mêmes et nous éviterons des tentations.
  • Nous sommes invités à nous éloigner, nous séparer de ce qui peut nous appâter, nous amener en tentation. Joseph a fui la tentation (Gen 39.12), Paul exhorte Timothée à fuir ces choses (1 Tim 6.11) et à fuir les convoitises de la jeunesses (2 Tim 2.22) sources de la tentation.

La foi et l’obéissance à Dieu, la Parole, la prière, la vigilance et la séparation d’avec ce qui peut favoriser la tentation sont cinq supports nous aidant à rester victorieux face au péché.

Recevez gratuitement notre livre numérique "10 clés qui vous aideront à adorer Dieu dans votre quotidien"

img-news
  • Comment mettre Dieu au cœur de sa vie, le Seigneur cherche des personnes qui l’adorent en esprit et en vérité.
  • Ce livre aborde des thèmes comme la prière, la louange, les relations, le pardon, la foi...
  • Cet ebook vous encouragera à aller plus loin avec Dieu.

Votre adresse email sera uniquement utilisée par Rev’Impact pour vous envoyer votre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de confidentialité.

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement de la semaine
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Louange hispanophone
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classifié(e)
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie chrétienne
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

BONUS !

Recevez gratuitement notre livre numérique "10 clés qui vous aideront à adorer Dieu dans votre quotidien"

Votre adresse email sera uniquement utilisée par Rev’Impact pour vous envoyer votre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de confidentialité.

Advertise

Visionnez la dernière vidéo
La persévérance dans le service (2) - Walter Zanzen
No images found!
Try some other hashtag or username

0682c04fcb3294dbb926572f12b3f750\\\\\\\\\\\\\\\\\\