Pierre fortifié par le Seigneur

par La rédaction le 15 Nov, 2020

3.1.1 - Matthieu 14:24-33

La première de ces circonstances nous est rapportée au chapitre 14 de Matthieu (v. 24 à 33). Pierre était avec les disciples dans la nacelle, « déjà au milieu de la mer, battue par les vagues, car le vent était contraire ». Le Seigneur vient vers eux, « marchant sur la mer », ce que voyant, les disciples sont troublés, crient de peur, et disent : C’est un fantôme. Jésus les rassure aussitôt : « Ayez bon courage ; c’est moi, n’ayez point de peur ». Pierre a alors une heureuse pensée : il désire aller à Jésus et il voudrait que lui-même le lui commande, assuré qu’il aurait ainsi le secours nécessaire pour avancer « sur les eaux ». Jésus répond à son désir et lui dit ce seul mot : « Viens ». Pierre expérimente alors la puissance de la parole de Jésus : « étant descendu de la nacelle », il « marcha sur les eaux pour aller à Jésus ». Seule la puissance divine pouvait lui permettre d’avancer ainsi, cette puissance se déployant en réponse à la foi du disciple qui a cru la parole de Jésus et fort de cette parole, s’est engagé sur les eaux. Pierre est « gardé par la puissance de Dieu par la foi » pour reprendre l’expression qu’il emploiera lui-même lorsqu’il écrira sa première épître (1:5).

Mais lorsqu’au lieu de compter sur la puissance qui est dans la parole de Jésus, il considère la violence du vent, sa foi faiblit : il a peur, commence à enfoncer et s’écrie : « Seigneur, sauve-moi ! ». « Et aussitôt, Jésus, étendant la main, le prit et lui dit : Homme de petite foi, pourquoi as-tu douté ? ».

C’est sans doute, comme nous venons de le suggérer, en se remémorant cet épisode de sa vie de disciple que Pierre a écrit : « Vous qui êtes gardés par la puissance de Dieu par la foi ». Il avait bien compris, que la puissance divine seule pouvait le garder, le faire marcher sur les eaux, mais aussi que cette puissance s’exerce en réponse à la foi. Si la foi chancelle la puissance de Dieu ne se déploie plus pour faire marcher ; elle s’exerce seulement pour empêcher le disciple d’enfoncer. La puissance de Dieu est toujours la même, elle est infinie ; ce qui faiblit, c’est la foi du disciple. Ne soyons pas des « hommes de petite foi »qui doutent de la puissance de Dieu ; qu’au contraire nous sachions toujours et au travers de tout L’honorer d’une confiance entière et sans réserve !

 

3.1.2 - Matthieu 16:13-20

La deuxième circonstance est relatée au chapitre 16 du même Évangile (v. 13 à 20). En réponse à la question de Jésus : « Qui disent les hommes que je suis, moi, le fils de l’homme ? », les uns répondent : Jean le baptiseur, les autres : Élie, ou Jérémie, ou encore : l’un des prophètes. C’est alors que Jésus pose la question à ses disciples : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? ». Sans aucune hésitation, le premier, Pierre répond : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». Une telle connaissance ne peut être donnée que par la foi ; elle est révélée, dit Jésus, par « mon Père qui est dans les cieux ». Il déclare en effet à Pierre : « Tu es bienheureux, Simon Barjonas, car la chair et le sang ne t’ont pas révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. Et moi aussi, je te dis que tu es Pierre ; et sur ce roc je bâtirai mon assemblée, et les portes du hadès ne prévaudront pas contre elle » (v. 17, 18). Pierre est donc « une pierre » de l’édifice que le Seigneur bâtit, l’assemblée fondée sur le « roc », qui est « le Christ, le Fils du Dieu vivant ». C’est ainsi qu’il pourra écrire : « Si toutefois vous avez goûté que le Seigneur est bon ; duquel vous approchant comme d’une pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse auprès de Dieu, vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, une sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables, à Dieu par Jésus Christ ». Parce qu’on trouve dans l’écriture « Voici, je pose en Sion une maîtresse pierre de coin, élue, précieuse ; et celui qui croit en elle ne sera point confus » (1 Pierre 2:3 à 6).

Par la foi au Fils de Dieu, chaque croyant devient une « pierre vivante » et l’ensemble de ces pierres vivantes constitue l’Assemblée que le Seigneur bâtit. « Je bâtirai mon assemblée », dit le Seigneur ; c’est le temple qui s’élève, non encore achevé, l’édifice qui repose sur le « roc », « Jésus Christ lui-même étant la maîtresse pierre du coin » (Éph. 2:20, 21), la « pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse auprès de Dieu », les croyants « comme des pierres vivantes » étant « édifiés une maison spirituelle, une sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ » (1 Pierre 2:4, 5).

Là encore, Pierre écrit sa première épître, divinement inspiré sans doute mais aussi ayant été instruit par le Seigneur lui-même dans une circonstance dont il a gardé le souvenir, ayant compris et retenu ce que le Seigneur lui a dit alors et, à son tour, l’enseignant à ceux auxquels il s’adresse.

 

3.1.3 - Matthieu 26:36-46

La troisième circonstance est rapportée toujours dans le même évangile (26:36 à 46) ; elle est aussi mentionnée dans Marc (14:32 à 42) et dans Luc (22:39 à 46). Dans les deux premiers évangiles, le Seigneur s’adresse spécialement à Pierre (Matt. 26:40 ; Marc 14:37) lorsqu’il trouve les disciples « dormant », mais l’exhortation est pour les trois, aussi bien Jean et Jacques que Pierre : « Veillez et priez ». Pierre n’oublie pas ce que le Seigneur leur a dit dans le jardin de Gethsémané, ce qu’il lui a dit à lui tout particulièrement : « Et il vient, et les trouve dormant ; et il dit à Pierre : Simon, tu dors ? Tu n’as pu veiller une heure ? Veillez et priez, afin que vous n’entriez pas en tentation ; l’esprit est prompt, mais la chair est faible » (Marc 14:37, 38). Aussi, à son tour, adresse-t-il à ceux auxquels il écrit sa première épître cette exhortation si importante pour eux comme elle l’est pour nous : « Mais la fin de toutes choses s’est approchée ; soyez donc sobres et veillez pour prier » (4:7).

Combien nous avons à prendre garde de ne pas nous laisser gagner par le sommeil spirituel ! Nous avons à « veiller » et à « veiller pour prier ». Pierre n’a pas oublié la leçon apprise dans le jardin de Gethsémané, comme aussi sur la montagne de la transfiguration, où « Pierre et ceux qui étaient avec lui étaient accablés de sommeil » ; ce n’est que « quand ils furent réveillés » qu’ils « virent sa gloire » (Luc 9:32). Quiconque « dort » ne peut voir Sa gloire ! — Pierre, Jean et Jacques n’ont su veiller ni dans le lieu de la souffrance, ni dans celui où était manifestée la gloire du Fils de l’homme. Fort des leçons apprises dans ces deux circonstances, Pierre nous exhorte à « veiller pour prier ». Puissions-nous retenir et surtout mettre en pratique cette exhortation !

 

3.1.4 - Luc 22:31-32

C’est dans l’évangile selon Luc que nous avons le récit de la quatrième circonstance. « Et le Seigneur dit : Simon, Simon, voici, Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé ; mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et toi, quand une fois tu seras revenu, fortifie tes frères » (22:31, 32). Ces paroles du Seigneur n’auraient-elles pas dû inciter Pierre à prendre garde ? Satan, le terrible ennemi, désirait « cribler » les disciples, et Pierre — Simon, le vieil homme en lui — était tout particulièrement en danger. Le Seigneur lui dit en effet : « mais moi, j’ai prié pour toi ». Il avait certainement prié pour tous les disciples, mais spécialement pour Pierre. Malgré cela, Pierre n’hésite pas à déclarer : « Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller et en prison et à la mort » (ib. 33) ; il va même jusqu’à dire : « Si tous étaient scandalisés en toi, moi, je ne serai jamais scandalisé en toi » (Matt. 26:33). Il pense que son amour pour son Maître peut le rendre capable de faire ce que les autres disciples ne feront pas et, d’autre part, de ne pas faire ce que les autres feront ! Combien l’ennemi est rusé ! — Le Seigneur dit alors clairement à Pierre : « le coq ne chantera point aujourd’hui, que premièrement tu n’aies nié trois fois de me connaître » (Luc 22:34).

L’adversaire, « comme un lion rugissant », rôdait autour des disciples ; il voulait les faire passer par le crible, « cherchant qui il pourrait dévorer ». C’est ce que Pierre écrira plus tard : « Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde autour de vous, cherchant qui il pourra dévorer » (1 Pierre 5:8) ; il avait fait l’expérience des ruses de ce « lion », qui sait si bien se dissimuler sous de trompeuses apparences pour essayer d’arriver à ses fins ! Il rôdait autour des disciples, cherchant qui il pourrait dévorer, et ce « qui » c’était Pierre ! Et Pierre, bien qu’averti par le Seigneur, est quand même tombé dans le piège de l’adversaire.

Étant passé par ce chemin où il a souffert et versé des larmes amères, à son tour, Pierre met en garde ceux auxquels il s’adresse. Cette mise en garde n’est-elle pas aussi pour nous ? Nous avons besoin de « veiller », de « résister » au diable, « étant fermes dans la foi » (ib. 9) ; Dieu, par la plume de celui qui une fois est tombé dans les filets de l’adversaire, nous y exhorte !

3.1.5 - Jean 21:15-18

Après son reniement Pierre a été restauré dans sa conscience et dans son cœur. Le Seigneur s’est adressé à lui (Jean 21:15 à 18), lui posant trois questions qui remuaient les affections de son cœur pour son Maître. C’est ainsi que Jésus lui confie le soin de paître ses agneaux et ses brebis, d’être le berger de ses brebis — précieux privilège, grande responsabilité en même temps. Pierre a appris à se connaître, à discerner les pièges de l’adversaire, il sait d’autre part combien les agneaux et les brebis du troupeau sont chers au bon Berger. Il pourra ainsi exhorter ceux qui auront à s’occuper du « troupeau de Dieu » : « paissez le troupeau de Dieu qui est avec vous, le surveillant, non point par contrainte, mais volontairement, ni pour un gain honteux, mais de bon gré, ni comme dominant sur des héritages, mais en étant les modèles du troupeau ; et quand le souverain pasteur sera manifesté, vous recevrez la couronne inflétrissable de gloire » (1 Pierre 5:2 à 4).

Recevez gratuitement notre livre numérique "10 clés qui vous aideront à adorer Dieu dans votre quotidien"

img-news
  • Comment mettre Dieu au cœur de sa vie, le Seigneur cherche des personnes qui l’adorent en esprit et en vérité.
  • Ce livre aborde des thèmes comme la prière, la louange, les relations, le pardon, la foi...
  • Cet ebook vous encouragera à aller plus loin avec Dieu.

Votre adresse email sera uniquement utilisée par Rev’Impact pour vous envoyer votre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de confidentialité.

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement de la semaine
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Louange hispanophone
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classifié(e)
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

BONUS !

Recevez gratuitement notre livre numérique "10 clés qui vous aideront à adorer Dieu dans votre quotidien"

Votre adresse email sera uniquement utilisée par Rev’Impact pour vous envoyer votre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus et exercer vos droits, prenez connaissance de notre Charte de confidentialité.

Advertise

Visionnez la dernière vidéo
Comment Jésus parle encore aujourd'hui ? - Flash prophétique - Pierre-Daniel Martin
No images found!
Try some other hashtag or username

39f016759202c0d9cc90d24bb3a32083###########