Dans quels buts le baptême du Saint-Esprit a-t-il été donné ? – Derek Prince

par La rédaction le 30 Nov, 2015



Deux merveilleux résultats de ce que Dieu accomplit en nous à travers le baptême dans le Saint-Esprit. Dans quels buts le baptême du Saint-Esprit a-t-il été donné ? Ou autrement dit, quels résultats Dieu désire-t-il produire dans la vie du chrétien à travers le baptême dans le Saint-Esprit ? Nous allons essayer de trouver une réponse à ces questions, tout du moins en partie, dans cette lettre d'enseignement.

 

Avant d'aborder spécifiquement ces questions, permettez-moi de souligner trois points généraux en rapport avec le baptême dans le Saint-Esprit.
Premièrement, dans la vie d'un chrétien le Saint-Esprit ne joue jamais le rôle d'un dictateur. Il apporte la liberté, et non l'esclavage. Ainsi, il ne vous dirigera et ne vous contrôlera que dans la mesure où vous lui abandonnerez volontairement votre vie et votre personnalité.
Deuxièmement, le baptême dans le Saint-Esprit est une partie intégrante de ce que Dieu a prévu pour le chrétien. En tant que tel, il ne peut jamais être séparé des autres aspects et devoirs de la vie chrétienne. Cela inclut l'étude personnelle et régulière de la Bible, une vie quotidienne de consécration et de reniement de soi, ainsi qu'une participation active à la vie d'une Eglise locale vivante. Si le baptême dans l'Esprit se retrouve en dehors de ces autres aspects de la vie chrétienne, il perd sa véritable signification et passe à côté de son but.
Troisièmement, le baptême dans le Saint-Esprit est une porte menant non seulement à des bénédictions spirituelles nouvelles mais aussi à de nouveaux conflits spirituels. Ainsi chaque chrétien qui reçoit cette expérience a besoin dÔÇÿêtre averti et armé en avance. Chacun d'entre nous a besoin de « prendre toutes les armes de Dieu »(Ephésiens 6:13-17). Nous avons en particulier besoin de prendre et de manier « l'épée de l'Esprit qui est la parole de Dieu. » (verset 17).


Considérons maintenant les résultats que doit produire le baptême du Saint-Esprit dans la vie de chaque croyant. Nous trouvons huit résultats principaux pour ce sujet : dans cet article nous allons en voir deux.
Entrer dans une vie surnaturelle.


Nous allons commencer notre étude dans le livre des Hébreux où l'auteur s'adresse aux chrétiens :
« ÔǪ quant à ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste et sont devenus participants à l'Esprit saint, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venirÔǪ » Hébreux 6:4-5
Ces paroles indiquent que ceux qui ont été partenaires du Saint-Esprit ont par cette expérience eu un avant-goût des puissances du monde (ou de l'âge) à venir.
Le premier résultat du baptême dans le Saint-Esprit est donc de donner au croyant un avant-goût d'une toute nouvelle sorte de puissance, une puissance qui appartient dans sa plénitude au monde ou à l'âge à venir. A travers ce baptême le croyant commence à expérimenter dès à présent dans une certaine mesure la puissance surnaturelle qui ne se manifestera pleinement que dans le monde ou l'âge à venir.

 

Scellé par l'Esprit de promesse
Cette introduction à la puissance surnaturelle dans le Saint-Esprit est en accord avec les paroles de Paul aux Ephésiens. En parlant à des chrétiens qui ont reçu le Saint-Esprit, il déclare :
« En lui, vous aussi après avoir entendu la parole de la vérité, l'Evangile de votre salut en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit, qui avait été promis et qui constitue le gage de notre héritage, en vue de la rédemption de ceux que Dieu s'est acquis pour célébrer sa gloire. » Ephésiens 1:13-14


Paul parle ici d'être scellés du Saint-Esprit comme « le gage de notre héritage en vue de la rédemption de ceux que Dieu sÔÇÿest acquis. » Le mot traduit par « scellés » signifie promesse ou assurance. Paul se réfère ici à une ancienne coutume en vigueur quand on achetait un champ. Une fois l'accord conclu, l'acheteur emportait un peu de terre du champ. Cette partie du champ acheté était appelée « intention ferme »ou « promesse ». Elle constituait la preuve légale que le champ appartenait désormais à l'acheteur qui pouvait prendre pleinement possession de tout l'héritage en temps voulu.


C'est une belle illustration de la signification du baptême dans le Saint-Esprit pour chaque croyant. A travers cette expérience, nous recevons maintenant en tant que chrétiens, un petit avant-goût ou une portion de l'héritage de puissance et de gloire qui nous est réservé dans le monde à venir. Cette petite portion de la puissance et de la gloire célestes, reçue dans ce monde, est l'assurance que tout l'héritage nous appartient désormais légalement et qu'au temps marqué, nous prendrons pleinement possession de l'héritage. C'est pourquoi Paul nous assure que le Saint-Esprit est « le gage de notre héritage en vue de la rédemption de ceux que Dieu sÔÇÿest acquis. »
Nous qui sommes des chrétiens baptisés du Saint-Esprit nous avons déjà un petit peu de ciel en nous. Sur la base de ce dépôt, nous savons qu'un jour nous jouirons pleinement de la plénitude de ce que nous avons jusquÔÇÿà présent goûté quÔÇÿen partie.

 

Une terre sacrée

 

Cette idée « d'une petite bande de terre » est très justement illustrée par l'histoire de la guérison de Naaman, le Syrien lépreux, racontée dans 2 Rois. Après sa guérison miraculeuse, Naaman a su que l'Eternel, Jéhovah, le Dieu d'Israël, était le seul vrai Dieu. Il savait en effet qu'il devrait retourner sous peu vers une terre païenne et impure et être associé aux cérémonies idolâtres d'une religion païenne. En gardant cela en tête, nous lisons que Naaman avait une requête particulière à faire avant de quitter le pays d'Israël :
« Alors Naaman dit : puisque c'est non, permets que l'on donne de la terre à ton serviteur, une charge de deux mulets ; car ton serviteur ne veut plus offrir ni holocauste, ni sacrifice, à d'autres dieux qu'à l'Eternel. » 2 Rois 5:17


Pourquoi Naaman désirait-il amener cette portion de terre d'Israël chez lui ? Il avait reconnu la sainteté de l'Eternel et par là même la souillure de son propre pays et de son peuple. Il était donc déterminé à ne plus jamais offrir des sacrifices d'une terre impure. La sainteté de l'Eternel exigeait que Naaman se lève et l'adore seulement sur le pays de lÔÇÿEternel. Puisque Naaman ne pouvait pas rester en permanence dans le pays d'Israël, il a choisi d'amener chez lui une portion de la terre d'Israël, dans son propre pays. Il ferait de cette terre un endroit spécial pour adorer.
Il en va de même pour le croyant baptisé de l'Esprit. Cette expérience lui donne une nouvelle compréhension des paroles de Jésus : »Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en Esprit et en vérité. » (Jean 4:4)


Un tel croyant ne peut plus se satisfaire des simples formes de cérémonies d'adoration faites de main dÔÇÿhomme. Nous avons été dans le pays céleste et nous avons entrevu la gloire et la sainteté de Dieu, nous avons ramené une portion de ce sol sacré. Peu importe là où les circonstances nous emmènent, l'adoration n'aura plus lieu dans un pays impur mais sur un sol saint. L'adoration se fait maintenant en Esprit, c'est-à-dire dans le Saint-Esprit, et en vérité.

 

Imprégnés de surnaturel

 

Ce qui est vrai de notre adoration en tant que chrétiens remplis de l'Esprit l'est aussi pour chacun des aspects de notre vie. A travers le baptême dans l'Esprit, nous entrons dans une autre sorte de vie surnaturelle. Le surnaturel devient naturel.
Si nous étudions le Nouveau Testament avec un esprit ouvert, nous sommes obligés de reconnaître que la vie tout entière des premiers chrétiens était imprégnée de surnaturel. Les expériences surnaturelles n'étaient pas accidentelles et en plus, elles faisaient partie intégrante de leur vie de chrétiens. Leurs prières et leurs enseignements étaient surnaturels. Ils étaient guidés surnaturellement, remplis de puissance, transportés (voir Actes 8:39) et protégés. Enlevez l'aspect surnaturel dans les Actes et vous vous retrouverez avec un récit sans signification ni cohérence. A partir de l'effusion de l'Esprit dans Actes 2, il est pratiquement impossible de trouver un seul chapitre dans lequel le récit du surnaturel n'apparaît pas.
Dans le récit du ministère de Paul à Ephèse nous trouvons une expression pour le moins saisissante : « Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul. » (Actes 19:11) L'expression grecque pour « miracles extraordinaires » pourrait être traduite par « des miracles d'un genre qui ne se produisent pas tous les jours. »


Les miracles se produisaient tous les jours dans l'Eglise primitive. Ils n'auraient du susciter ni surprise particulière ni commentaire. Mais les miracles obtenus à Ephèse à travers le ministère de Paul étaient tels, que même l'Eglise primitive les trouvait dignes d'une mention spéciale.
Dans combien d'Eglises aujourd'hui trouverions-nous l'occasion d'utiliser l'expression « miracles extraordinaires ? » Dans combien d'Eglises aujourd'hui les miracles ont-ils lieu et qui plus est tous les jours ?
La vérité c'est que là où nous ne voyons pas et n'expérimentons pas le surnaturel, nous n'avons aucun droit de parler de Chrétienté du Nouveau Testament. On ne peut jamais la séparer du surnaturel ni dÔÇÿexpériences qui ne lui soient pas liées. Le surnaturel et la Chrétienté du Nouveau Testament étaient inextricablement liés.
Sans le surnaturel, nous aurions une doctrine du Nouveau Testament, mais une doctrine vide, sans mise en pratique. Une telle doctrine, séparée de l'expérience surnaturelle est décrite par Paul dans 2 Corinthiens 3:6. « La lettre tue, mais l'Esprit vivifie. » C'est le Saint-Esprit et lui seul qui peut donner vie à la lettre de la doctrine du Nouveau Testament. Lui seul peut faire de cette doctrine un mode de vie personnel et surnaturel pour chaque chrétien. C'est justement l'un des buts principaux du baptême dans le Saint-Esprit.
Une nouvelle compréhension de l'Ecriture
Nous devons découvrir un des autres buts principaux du baptême dans le Saint-Esprit : le Saint-Esprit devient notre guide et celui qui nous enseigne les Ecritures. C'est clairement affirmé par Christ lui-même dans deux passages de l'Evangile de Jean.
« Mais le consolateur, le Saint-Esprit, que le Père enverra en mon nom, c'est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Jean 14:26


Pendant son ministère terrestre, Jésus a enseigné ses disciples bien plus sur sa mort et sa résurrection que ce qu'ils étaient en mesure de comprendre ou de se rappeler à cette époque. Mais Jésus les a assurés qu'une fois que le Saint-Esprit serait venu habiter en eux il deviendrait leur enseignant personnel. Il les rendrait à la fois capables de se souvenir et de comprendre correctement tout ce que Jésus leur avait enseigné. Mais le Saint-Esprit ne se limiterait pas à interpréter l'enseignement de Jésus sur terre. Il les conduirait aussi dans une compréhension pleine et correcte de toute la vérité de la révélation divine pour l'homme.
Jésus souligne cela plus loin :
« Quand il sera venu, lui, lÔÇÿEsprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il parlera de tout ce quÔÇÿil aura entendu et vous annoncera les choses à venir. » Jean 16:13


L'expression « toute la vérité » peut être interprétée en référence aux paroles de Jésus dans Jean 17:17: « Ta parole est la vérité. » Ainsi Jésus en se référant à la révélation de Dieu à travers sa Parole promet à ses disciples que le Saint-Esprit les conduira dans une compréhension correcte de toute la révélation de Dieu à l'homme à travers les Ecritures. Cela inclut les écrits de l'Ancien Testament, l'enseignement de Jésus pendant son ministère terrestre ainsi que la révélation à venir de la vérité de l'Evangile donnée à l'Eglise après la Pentecôte par Paul et les autres apôtres. Le Saint-Esprit est donné à l'Eglise pour devenir le révélateur, l'interprète et l'enseignant de toute l'étendue de la révélation divine dans les Ecritures.


Le jour de la Pentecôte


On voit très clairement l'accomplissement de la promesse de Christ selon laquelle le Saint-Esprit interpréterait les Ecritures pour les disciples dans les événements qui se sont produits le jour de la Pentecôte. Dès que le Saint-Esprit a été répandu sur les disciples et qu'ils ont commencé à parler en d'autres langues, la question a été posée : « que veut dire ceci ? » (verset 12) Quelques versets plus loin, nous lisons la réponse de Pierre à cette question :
« Mais cÔÇÿest-ce qui a été dit par le prophète Joël : dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; « (versets 16-17)
Sans un instant d'hésitation, Pierre se met à citer et à interpréter une prophétie concernant les derniers jours qui se trouve dans Joël au chapitre 2. Dans le sermon qui suit, presque la moitié de ce que Pierre dit est cité directement de l'Ancien Testament. Pierre applique son enseignement des Ecritures d'une façon claire et vigoureuse aux faits de la mort et de la résurrection de Christ et à l'effusion du Saint-Esprit.
Il est difficile d'imaginer plus grand contraste entre l'exposition que fait Pierre de l'Ancien Testament et le manque de compréhension de ces mêmes écritures que montrait Pierre et les autres disciples pendant le ministère terrestre de Jésus ÔÇô y compris jusqu'au jour de la Pentecôte. On voit que ce changement radical dans l'attitude des disciples envers l'Ecriture n'a pas été le fait d'un processus graduel. Mais ce fut le fait de la venue du Saint-Esprit de façon instantanée.


Dès que le Saint-Esprit est venu habiter en eux, leur compréhension des Ecritures a été immédiatement accélérée et illuminée. Leurs doutes passés et la confusion ont été immédiatement remplacés par une compréhension claire et une application vigoureuse.

 

L'exemple de Paul

 

Cette même transformation radicale continue à être une marque distinctive des croyants remplis de l'Esprit depuis le jour de la Pentecôte. Par exemple, Saul de Tarse a été enseigné dans la connaissance de l'Ancien Testament par Gamaliel, l'enseignant le plus réputé de son temps. Pourtant, dans son jeune âge il n'avait ni éclairage ni compréhension de l'application correcte de ces écrits.
C'est seulement après qu'Ananias lui ait imposé les mains à Damas et qu'il ait prié afin qu'il soit rempli du Saint-Esprit que les écailles sont tombées de ses yeux et qu'il a pu comprendre et appliquer les Ecritures. Après cette expérience nous lisons dans Actes 9:20 : « Et aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues en disant que c'était le Fils de Dieu. »
Remarquez le mot « immédiatement ». Ce n'était pas une lente bataille graduelle pour comprendre mais plutôt un instant d'illumination. Au moment même où le Saint-Esprit est venu, il a éclairé dÔÇÿun jour nouveau les Ecritures que Saul connaissait depuis des années mais qu'il n'avait jamais su ni appliquer ni interpréter.
Ce que le Saint-Esprit a fait pour Pierre, Saul et d'autres chrétiens du Nouveau Testament il veut et peut encore le faire pour tous les chrétiens d'aujourd'hui. Mais tout d'abord, chaque chrétien doit à travers le baptême du Saint-Esprit recevoir personnellement ce guide et enseignant merveilleux en lui.

 

Le Saint-Esprit est l'auteur

 

Je dois aussi ajouter qu'il est parfaitement naturel et logique que le Saint-Esprit ait été désigné pour interpréter et enseigner les Ecritures aux chrétiens. La raison en est claire : le Saint-Esprit n'est pas simplement l'interprète, mais il est aussi l'auteur de toute Ecriture. Ainsi, dans la sage provision de Dieu l'auteur de l'Ecriture en devient l'interprète.


Dans 2 Timothée 3:16, il nous est dit : « Toute écriture est inspirée de Dieu. » Le mot traduit ici par « inspiration » est directement lié au mot « Esprit ». Cela signifie donc que toute Ecriture est insufflée par l'Esprit de Dieu. Plus simplement, l'Esprit de Dieu est l'auteur de toute Ecriture.
Encore une fois dans 2 Pierre 1:20-21 nous lisons : « Avant tout, sachez quÔÇÿaucune prophétie de lÔÇÿEcriture ne peut être lÔÇÿobjet dÔÇÿinterprétation particulière, car ce n'est nullement par une volonté humaine qu'une prophétie a jamais été présentée mais c'est poussés par l'Esprit de Dieu que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » Pierre enseigne ici tout comme Paul l'avait fait que le Saint-Esprit à travers des instruments humains consacrés est l'auteur de toute Ecriture. C'est pour cela que seul le Saint-Esprit est capable de donner la pleine compréhension de toute l'Ecriture.
« Aucune ÔǪ. Ecriture » dit Pierre « ne peut être lÔÇÿobjet dÔÇÿinterprétation particulière. » Ce qui veut dire que personne même avec une aide extérieure mise à part celle du Saint-Esprit ne peut interpréter l'Ecriture correctement. Mais chaque croyant qui reçoit personnellement lÔÇÿEsprit en lui, reçoit en lui celui que Christ a désigné comme guide et enseignant de la vérité biblique. Nous voyons là l'essence du deuxième de ces merveilleux résultats produits par le baptême dans le Saint-Esprit que sont l'entrée dans une vie surnaturelle et l'obtention du Saint-Esprit comme guide personnel à travers les Ecritures.


Livres à recommander:
*'La série des fondements de la foi, vol. 2ÔÇ▓
*'Le baptême dans le Saint-Esprit.

 

Derek Prince

{loadposition face}

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie chrétienne
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram

cfbe56565d3bcd859a72ab85d8e8e448________________________________