Témoignage de vie transformée – Joel

par La rédaction le 27 Déc, 2015



Les circonstances de la vie ont fait, qu'en 1977, bien que catholique pratiquant, je me suis complètement détourné de la religion pour devenir un athée. Je ne voulais plus entendre prononcer le nom de Dieu, cela m'irritait et me mettait en colère, je l'avais banni de ma vie et rejeté de mon foyer.

 

Mon épouse et moi avions un bon métier. Financièrement,  tout allait bien pour nous. Nous étions parents d'un garçon et mon épouse attendait notre deuxième enfant qui était aussi un garçon. Celui-ci est né en mai 1977.  Nous étions des parents comblés et heureux.

 

En juin 1980, notre deuxième enfant âgé de 3 ans, est tombé subitement malade. Après diagnostics médicaux, les résultats ont été très alarmants : notre enfant était atteint d'un syndrome néphrotique qui est en fait, un mauvais fonctionnement des reins. Le pédiatre que nous avions consulté, nous avait laissé comprendre que l'issue finale était la dialyse pour notre enfant. Celui-ci a été hospitalisé à plusieurs reprises et  suivait un traitement à base de cortisone, à fortes doses.

 

En juillet 1980, mon épouse et moi devions prendre nos congés administratifs, pour nous rendre en métropole. De cette opportunité, nous avions l'intention de faire examiner notre enfant par un spécialiste. Nous avions pris rendez-vous avec un éminent professeur de l'hôpital Necker à Paris. Aux vues du dossier médical et des nouvelles analyses faites dans le service de ce professeur, je lui ai posé la question suivante: Professeur, la maladie dont est atteint mon enfant, est-elle grave ? La réponse de ce professeur a été sans appel, voici ce qu'il nous a dit « Madame, monsieur nous connaissons cette maladie, nous la soignons mais ne pouvons pas la guérir. »

 

Dans cette même période, la sœur de mon épouse qui était chrétienne, se trouvait également en vacances avec nous car nous avions fait coïncider nos congés. Mon épouse était dans le désarroi, mais moi cela ne me touchait pas du tout. Mon cœur était devenu dur en toutes choses. J'entendais ma belle sœur parler à mon épouse de JESUS.  En entendant cela, je blasphémais le nom de Dieu, je leur disais que si Dieu existait réellement, il n'aurait pas permis toutes ces atrocités, ces souffrances, ces maladies que nous subissons, voyons et entendons chaque jour.

 

En 1981,  les congés terminés, nous sommes retournés à la Réunion toujours avec notre enfant malade et avec un traitement médical lourd. Bien qu'étant réfractaire à toutes religions, je laissais mon épouse libre de ses actes. Aussi, dans cette même année, mon épouse donna sa vie à JESUS et nos deux enfants l'ont suivie, ils fréquentaient l'Assemblée de Saint-Joseph. Pour ma part, lorsque mon épouse et mes enfants me parlaient de JESUS,  je devenais de plus en plus odieux à l'égard de Dieu et ce malgré le malheur qui frappait mon foyer. A maintes reprises, mon épouse m'a demandé si je permettrais qu'un Pasteur vienne prier à la maison. Je ne lui ai pas donnée mon approbation et je lui ai même dit que si un tel homme entrait chez nous, ce serait « Manu Militari » qu'il  ressortirait de notre maison. (Pour celles et ceux qui connaissent le jargon militaire « Manu Militari », ils savent de quoi je veux parler.) Je refusais systématiquement tout ce qui venait de Dieu.

 

C'était un lundi soir de 1981, la maladie de mon enfant empirait.  Il n'avait que 4 ans, son visage était marqué par la souffrance. J'ai vu dans ses yeux, qu'il allait mourir et dans son regard d'enfant, il me demandait de faire quelque chose pour lui. Mon enfant réclamait mon aide. Il attendait que je le secours. Lui, il pouvait s'appuyer sur moi, son père. Mais moi, vers qui, pouvais-je me tourner ? Sur qui, pouvais-je m'appuyer ? Plus sur Dieu car je l'avais rejeté de ma vie. Devant la souffrance et la détresse de mon enfant, je me suis senti impuissant et brisé. A ce moment là, une lutte s'est engagée au-dedans de moi : " accepter Dieu dans ma vie ou continuer de le haïr, de le rejeter de ma vie". En fait, ma conscience me demandait de choisir entre le bien et le mal. La voix du mal me disait "mais qu'est-ce que tu vas faire ailleurs ? Au lieu de partir, de capituler, reste avec nous. Regarde, avec nous, tu peux avoir tout ce que tu veux. Tous ces plaisirs que le monde t'offre, tu vas les perdre si tu nous quittes". La voix du bien me disait : "choisis entre la mort et la vie ". J'aimais les plaisirs du monde mais j'aimais également mon enfant. Après une journée et une nuit de réflexion, j'ai fait taire la voix du mal en choisissant la voix du bien, la vie. Moi qui étais réfractaire à tout ce qui touchait à Dieu, j'ai demandé à mon épouse qu'un Pasteur vienne à la maison, prier pour notre enfant. Il a accepté de venir et le lendemain soir, il est venu à notre domicile.

 

Le Pasteur et mon épouse ont prié pour notre enfant malade, le Pasteur lui a imposé les mains. Ensuite il s'est tourné vers moi alors que j'étais debout, et m'a demandé : Monsieur, voulez-vous que je prie pour vous aussi ? Je lui ai dit "oui". Il m'a demandé : Voulez-vous  accepter JESUS dans votre vie ? Je lui ai dit "oui "et que je désirais à nouveau JESUS dans ma vie. Il a donc commencé à prier pour moi. Lorsqu'il a eu fini de prier, il m'a dit : Avez-vous une demande à faire à JESUS. Je ne savais pas comment prier, alors j'ai demandé pardon à Dieu, pour tout le mal que je lui avais fait, en le haïssant, en le blasphémant, en le rejetant de ma vie et de mon foyer. Ensuite, j'ai dit à Dieu ceci : Mon Dieu, guéris mon enfant Fabrice.

 

Notre enfant qui n'arrivait plus à uriner correctement depuis plusieurs jours, ce même soir après la prière,  a recommencé à le faire normalement. J'ai aussitôt vu Dieu agir, en répondant à ma prière. Pour moi, ce soir là, le Seigneur JESUS a guéri mon enfant. Cela a été confirmé, car quelques jours plus tard, de nouvelles analyses ont été faites.  Là encore, j'ai vu la main de Dieu dans la vie de mon enfant car les résultats des examens étaient parfaits. Il n'y avait plus aucune trace de la maladie, notre enfant était guéri. De retour à la maison, nous avons remercié le Seigneur pour la guérison de notre enfant Fabrice. Oui Dieu a guéri réellement et totalement notre enfant ! A ce jour, il n'a gardé aucune séquelle de sa maladie. Je remercie et je donne gloire à mon Dieu, pour la guérison de notre enfant.

 

Bien plus tard, j'ai compris pourquoi le malheur avait frappé mon foyer, parce que Dieu n'était plus dans ma vie, dans mon foyer, je l'avais rejeté, haï, abandonné. En effet, un même verset de la parole du Seigneur dit par deux femmes, déclare : « Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort ». Je fais mien ce verset et je déclare « Seigneur, si tu eusses été dans ma vie, si je ne t'avais pas abandonné, haï, rejeté de ma vie, de mon foyer, le malheur n'aurait jamais atteint ma maison.»

 

Vous qui lisez ce témoignage, si vous êtes dans la même situation d'avoir abandonné Dieu, de l'avoir rejeté de votre vie, que vous soyez athée ou que vous n'ayez jamais accepté JESUS dans votre vie, que le malheur vous frappe personnellement ou votre foyer, faites ceci : Donnez votre vie à JESUS ou revenez à JESUS de tout votre cœur et dites-lui « Seigneur, je te donne ma vie ou je reviens vers toi.  Seigneur JESUS, fais ta demeure en moi, dans ma maison.

 

Quant à moi, l'homme réfractaire à Dieu et à ses serviteurs, j'ai donné ma vie entière à JESUS, il y a 30 ans de cela, le 20 mai 1984 soit 3 ans après la guérison de mon enfant. Depuis, je marche fidèlement avec le Seigneur et je suis devenu un serviteur de Dieu, en tant que prédicateur de sa parole. Aujourd'hui c'est avec, amour, fidélité, joie, patience et persévérance, que je sers mon Dieu. Le Seigneur est bon et il sait comment agir avec chacun de nous, pour nous amener ou nous ramener vers Lui.

 

Je donne gloire à mon Dieu. Que Dieu vous bénisse Tous.

 

Fraternellement en Christ.

Joël RIVIERE

{loadposition face}

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie chrétienne
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
31a7fc6584c02deb06bcc597f2f550c8pppppppppppppppppp