Que cherchez-vous ? – Reinhard Bonnke

par Reinhard Bonnke le 3 Déc, 2015



Jésus remarqua deux jeunes hommes qui Le suivaient. Il leur demanda : « Que cherchez-vous ? » Celui qui connait l'évangile de Jean sait que son langage est profond. Derrière ce que le Christ dit d'une manière apparemment banale se cache une signification plus profonde. Ces deux jeunes gens qui venaient tout juste de quitter l'adolescence, avaient déjà assisté aux réunions de Jean Baptiste et étaient devenus des diciples. Puis un jour, il avait dit : « Voilà l'Agneau de Dieu » (Jean 1:36) et ils Le suivirent.

« Que cherchez-vous ? ». Jésus sonda les profondeurs de leur âme. Était-ce un royaume et l'indépendance politique pour Israël ? Dans Sa question, Jésus suggéra qu'ils désiraient bien plus qu'un royaume ÔÇô bien plus qu'un gain personnel, une satisfaction éphémère, le bonheur ou peut-être même une place au soleil.

Un rêve, une vision, une espérance

Ils avaient un instinct pour de plus grandes choses. En d'autres termes, ils avaient un rêve, une vision, une espérance et une attente qui les propulsaient vers l'avant et les motivaient.

Certains ne recherchent rien. Ils ne voient pas ce qu'ils pourraient chercher. Soit, ils sont trop facilement satisfaits ou ce sont de misérables pessimistes qui craignent toujours le pire dans le futur. Ils ne voient aucune route devant eux, aucun chemin, pas de nouvel horizon, pas de nouvelle vision. Leur vision de l'avenir est sans vraie espérance. Ils cheminent sans direction ou objectif défini.

 

Un chrétien se concentre sur l'infini, sur rien d'autre que Dieu. Ceux qui ont un cœur pur verront Dieu. Tragiquement, trop de gens pensent seulement à ce qu'ils ont ou aimeraient avoir : plus d'argent, une meilleure voiture, de la meilleure nourriture, une plus belle maison, de plus beaux habits ÔÇô rien de neuf, seulement mieux, plus élégant, plus grand.

 

Jésus dit : « Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin » (Matthieu 6:32) ; « car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance » (Luc 12:15).

Détachez votre regard du sol

Jean et André étaient à la recherche de quelque chose. Ils commencèrent avec Jean Baptiste et ce dernier leur montra Jésus : « Regardez ÔǪ ». C'est la première chose à faire : Regarder. Détacher son regard du sol, ne plus regarder en arrière en espérant que le passé soit différent, ou se concentrer sur le présent comme s'il s'agissait d'une situation permanente. Regardez en avant ! Voyez ! Il y a quelque chose à voir. Jean était un prophète ÔÇô il pouvait voir et il dit : « Voici ! ».
Jésus ouvre les yeux aveugles, Il ouvre de nouveaux horizons. Il nous donne un rêve, une vision qui jamais ne faillira, un pays promis vers lequel Lui seul peut nous conduire.

Jésus donna à Jean et à André une très grande vision ÔÇô Il voulait atteindre le monde entier. Une vision que Jean Baptiste, lui, connaissait déjà lorsqu'il s'écria : « Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29).

La plupart des gens se préoccupent seulement de leur propre famille ou de leur entourage immédiat. Les disciples auraient continué de vivre leur vie sur les bords du Lac de Galilée et dans leurs bateaux de pêche mais Christ leur donna un mandat pour le monde.

 

Tout un monde s'ouvre à ceux qui croient, un vaste futur. Un homme de foi est un homme avec un avenir. Ils étaient des hommes de foi et la foi œuvre pour le futur. Dieu est Celui qui donne des visions. Seul Dieu garantit un avenir. Il promet la vie éternelle. Beaucoup n'ont aucune perspective pour l'avenir car dans leur avenir il n'y a pas Dieu.

 

Il grave un « Allez ! » dans votre âme

Un chrétien est un disciple de Jésus. Notre Seigneur est toujours un pas plus loin, toujours en quête de nouvelles choses, de nouveaux accomplissements, de nouvelle gloire. Si un homme ou une femme suit le Christ, il ou elle est condamné à aller de l'avant. Jésus transforme les vies, nous donne à tous un avenir.

Jésus Christ nous appelle à Le suivre ÔÇô et Il est la porte qui s'ouvre sur de nouvelles perspectives, de nouveaux horizons, une nouvelle espérance ÔÇô la vie éternelle.
Le message qu'Il nous adresse est : «  Allez ! ». Il met un « Allez ! » dans nos âmes. Les chrétiens ne sont pas des gens du « statu quo » mais des personnes qui vont de l'avant. Jésus ne nous a pas appelés à seulement chanter des cantiques et à chauffer des bancs d'églises. Il nous a appelés à aller de l'avant, pas des gens bloqués dans la boue mais des aventuriers, des entrepreneurs pour le Royaume de Dieu.

Ésaïe eut une vision dans le temple et Dieu dit : « Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous ? » (Ésaïe 6:8). Jésus dit : « Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes » (Marc 1:17). Dieu dit à Abraham : « Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai ».
Il y a un monde à gagner, une récompense nous attend.

Dieu a de meilleurs plans

Un des prophètes d'Israël dit un jour : « Vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions » (Joël 2:28)

 

Voilà qui est Dieu ! Les pères de notre foi eurent des rêves pour l'avenir, non pour le passé. En Égypte, ils n'avaient pas d'avenir. Ils servaient des dieux étrangers qui ne pouvaient les faire sortir de l'ornière. L'esclavage était inscrit dans leurs veines, comme le sel dans le sang d'un navigateur. Ils étaient des esclaves, un point c'est tout. Leur avenir ne différait pas de leur passé : travail forcé, pauvreté et oppression.

 

Mais Dieu avait de meilleurs plans pour Israël que de faire des briques pour Ramsès. Il envoya Moïse et rappela au peuple l'espérance ancienne qui appartenait à Israël ÔÇô une nation dans son propre pays. Il les fit passer à l'action et ils sortirent et vécurent leur exode. Notez ce qu'ils firent : ils mirent leur confiance en Dieu et allèrent. Après avoir mis leur confiance en Dieu, ils ne se reposèrent pas sur leurs lauriers.

Ils se mirent en route pour la plus grande aventure de toute leur histoire. Ne me faites pas croire qu'en devenant chrétiens, nous devenons des moutons de panurge, ternes, ennuyeux et effacés. Vous ne vous enterrez pas lorsque vous venez à Jésus ÔÇô vous étiez déjà mort mais Il vous a donné la résurrection et la vie.
Jésus, était-Il une personne triste, sans humour, humble et doux et toujours sur la défensive, le dos au mur ? Pas mon Jésus ! Et les apôtres ? Paul, était-il une petite souris apeurée ? ├Ç lui seul, il défia 1000 années de paganisme en Europe. Il y avait plus de vie dans ce petit Paul que dans toute l'armée romaine. Un homme courageux ? Pas du tout. Il se décrit lui-même comme étant tremblant et nerveux alors qu'il entra dans l'immense ville de Corinthe. Les chrétiens ont une autre perspective. L'opposé de la peur n'est pas le courage mais la foi : « Quand je suis dans la crainte, en toi je me confie » (Psaumes 56:3).

Allez-y maintenant !

Allez ! Les vents de Dieu soufflent. L'Esprit de Dieu vient comme une tornade du Ciel pour souffler et faire sortir nos âmes de l'inertie, pour souffler et faire disparaître le brouillard sur nos systèmes spirituels. Dieu bouge ! Alors hissez vos voiles pour capter les vents du Ciel. « Là se promènent les navires » dit le psalmiste dans Psaumes 104:26. Vraiment? Ou allons-nous rester amarés dans un port bien confortable, et ne jamais nous aventurer sur les grandes eaux, et arriser nos voiles ?

 

Celui ou celle qui voit Golgotha ne pourra plus jamais ne rien faire. Il est trop excité, rempli des rêves que Dieu lui aura donnés sur d'incroyables possibilités.

 

Chaque rêve peut se réaliser ÔÇô en Christ ! Il y a une terre promise qui attend d'être prise par vos soins.

Mettez-vous en route maintenant !

 

Reinhard Bonnke

{loadposition face}

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: Reinhard Bonnke

Bonnke nait le 19 avril 1940 à Königsberg, en Allemagne d'un père pasteur pentecôtiste. Il « donna sa vie au Seigneur » à l'âge de neuf ans, et « reçut un appel » pour la mission en Afrique. ... Il commença son œuvre missionnaire en Afrique en 1967 au Lesotho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Guérisons
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Servir Dieu
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie chrétienne
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram

afe70951bc2426673fd7af189a5ee0a8KKKKKKKKKKKKKKKKKKKK