Douze étapes pour une bonne année 1ère partie : Etapes 1 et 2 – Derek Prince

par La rédaction le 23 Déc, 2015



Douze étapes pour une bonne année 1ère partie : Etapes 1 et 2. Cette lettre et les suivantes de cette série sont conçues pour vous équiper à vous approprier la plénitude de la provision et de la bénédiction de Dieu pour cette nouvelle année. Le thème que j'ai choisi pour cette série est la nécessité de prendre de bonnes résolutions. La nouvelle année est traditionnellement associée aux résolutions.

Bien que ce ne soit plus trop à la mode aujourd'hui, mais quand j'étais jeune garçon, à la fin de l'année écoulée et au début de la nouvelle année, tout le monde prenait de bonnes résolutions pour la nouvelle année, souvent en sachant très bien que celles-ci ne tiendraient pas longtemps. Cependant, je crois qu'il est bon de prendre ou de réaffirmer des résolutions à cette période de l'année. Voyez-vous, les résolutions (ou décisions) déterminent les attitudes. Nos attitudes déterminent notre approche face à une situation. Notre approche face à une situation détermine son issue.

La manière dont vous abordez une nouvelle année déterminera finalement son résultat dans votre vie. Si vous n'avez pas pris les bonnes résolutions, vous devriez le faire. Si vous les avez pris dans le passé, il est toujours bon de les réaffirmer.
L'épître aux Hébreux nous donne douze modèles de résolutions ou d'étapes, chacune introduite par l'expression « Faisons » Au cours de cette année, je vous présenterais deux de ces étapes dans chaque lettre. Ensemble, elles constituent douze bonnes résolutions pour la nouvelle année ou, comme je préfère les appeler, « Douze Étapes pour une bonne année. »
Dans ces lettres, j'espère vous montrer en détail comment chacune de ces douze résolutions s'applique à votre vie et à votre situation. Pour commencer notre étude, je veux mettre l'accent sur la signification de la phrase d'introduction qui est utilisé au début de chacune des douze résolutions: l'expression « Faisons » Cette phrase contient deux aspects importants. Tout d'abord, cela indique une résolution. Ensuite, chaque fois que cette phrase apparaît dans l'épître aux Hébreux, la résolution est au pluriel. Cela indique non seulement que nous devons prendre certaines résolutions, mais que nous devons le faire ensemble. C'est un point sur lequel le Saint-Esprit insiste particulièrement concernant le peuple de Dieu actuellement. Nous ne sommes pas indépendants, des entités autonomes, mais d'une façon très réelle, nous sommes dépendants les uns des autres. Si nous voulons avancer dans l'accomplissement du plan de Dieu, nous devons le faire ensemble. Permettez-moi de vous montrer quelques versets dans Ephésiens chapitre 4 qui font ressortir le fait que ces résolutions sont toutes au pluriel: Faisons. Paul dit que le Christ a placé dans son Eglise des ministères pour divers besoins fondamentaux: l'édification du corps, le perfectionnement des saints, et ainsi de suite. Puis Paul résume le but de ces ministères.

ÔǪjusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite du Christ.
Ephésiens 4:13 SER
Dans le même contexte, en référence au Christ, il dit:

De lui, le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s'édifie luiÔÇômême dans l'amour.
Verset 16 SER
L'accent mis dans ces deux versets est sur le collectif plutôt que l'individuel. Parlant de l'unité, de la pleine connaissance du Fils de Dieu et de la maturité, Paul utilise les mots « nous tous » « Jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu. Jusqu'à ce que nous soyons tous devenus matures. Jusqu'à ce que nous parvenions tous ensemble à la mesure de la stature parfaite de Christ. « L'implication est claire. Nous n'allons pas le faire nous-mêmes. Nous sommes dépendants de nos frères et sœurs en Christ. Et donc la résolution que nous prenons n'est pas seulement une résolution individualiste, égocentrique sur ce que je vais faire en cette nouvelle année, mais c'est une résolution qui inclut nos frères et sœurs en Christ. « Faisons »
Les croyants hébreux avaient un arrière-plan différent de tous les autres croyants du Nouveau Testament. Tout d'abord, ils n'étaient pas soumis à l'idolâtrie et aux faux cultes grâce à l'héritage de la loi de Moïse. Ensuite, ils avaient une connaissance des Écritures de l'Ancien Testament ; la loi, les Psaumes, les Proverbes, les prophètes et les livres historiques. Puis, ils étaient coutumiers du temple ÔÇô avec ses sacrifices et son culte ÔÇô qui s'adressaient à la nature même du Dieu véritable. Mais, bien souvent, les croyants hébreux n'avaient pas profité de ces privilèges. Au contraire, ils s'étaient endormis dans une fausse sécurité qui n'était pas justifiée par leur condition spirituelle. Par conséquent, l'épître aux Hébreux contient plus d'avertissements solennels contre le danger de chute par la dérive, l'incrédulité, la négligence, la paresse, que tout autre livre du Nouveau Testament. (Voir Hébreux 2:1-3; 3:12; 6:12; 10:35-36; 12:25, par exemple).
La situation de nombreux chrétiens pratiquants non-juifs se rapproche de celle des croyants hébreux de l'époque du Nouveau Testament. Nous avons longtemps bénéficié de nombreux privilèges et bienfaits particuliers, mais trop souvent cela n'a pas produit dans notre vie le fruit que Dieu demandait. Aujourd'hui, nous sommes ceux qui doivent être mis en garde contre des choses telles que la dérive, l'incrédulité, la négligence et la paresse.
J'aimerais vous suggérer que les douze résolutions « Faisons » que nous allons étudier sont le remède à cette condition spirituelle qui est devenue le problème spirituel héréditaire des multitudes de chrétiens pratiquants dans la culture occidentale d'aujourd'hui.
Étape 1: Craignons
Passons maintenant à la première résolution « Faisons » dans Hébreux. Si nous ne comprenons pas l'origine de la condition spirituelle des croyants hébreux, cette première résolution pourrait vraiment nous décontenancer. Mais à la lumière de ce qui précède, nous pouvons voir qu'elle est appropriée, en fait, absolument nécessaire.

Craignons donc, tant que la promesse d'entrer dans son repos subsiste, que personne parmi vous ne pense être venu trop tard.
Hébreux 4:1 SER
A cause de leur présomption, leur fausse sécurité, leur paresse, et parce que tous les privilèges et les bénédictions dont ils avaient bénéficiés d'une manière particulière ne leur avaient servi à rien, ce premier avertissement était « craignons »
L'auteur de l'épître aux Hébreux leur a alors donné un exemple concret de pourquoi ils devaient craindre basé sur l'expérience des Israélites lors de leur voyage dans le désert de l'Egypte à la Terre Promise. Il s'agit d'une citation de l'un des Psaumes ÔÇô ce que Dieu dit à Israël suite à leur attitude et leur comportement.

C'est pourquoi, selon ce que dit le SaintÔÇôEsprit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte, Au jour de la tentation dans le désert, Où vos pères me tentèrent pour m'éprouver Et virent mes oeuvres pendant quarante ans. C'est pourquoi je fus indigné contre cette génération Et je dis : Leur cœur s'égare toujours, Et ils n'ont pas connu mes voies. J'ai donc juré dans ma colère : Ils n'entreront certainement pas dans mon repos. Prenez donc garde, frères, que personne parmi vous n'ait un cœur méchant et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Mais exhortezÔÇôvous chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché. Car nous avons été rendus participants du Christ, si du moins nous retenons fermement, jusqu'à la fin, notre assurance première,
Hébreux 3:7-14 SER
Il est remarquable de constater que Dieu a conduit toute cette génération hors d'Egypte avec de nombreux prodigues et miracles. Cependant, à cause de leur comportement ultérieur, Dieu était en colère après eux. L'essence même de l'avertissement est: « N'endurcissez pas vos cœurs. »
En quoi, au juste, cette génération a-t-elle échoué? Le passage le montre clairement: Ils n'ont pas écouté la voix de Dieu. Ils se sont contentés d'obtenir les choses indirectement à travers Moïse. Ils avaient une forme de religion: le tabernacle, les Dix Commandements, le sacerdoce, les sacrifices, et diverses lois cérémonielles. Mais dans tout cela, il leur manquait l'essentiel. Ils n'ont pas réussi à entendre la voix de Dieu.
Cette première résolution est « craignons » En d'autres termes, cela ne se limite pas aux Israélites dans le désert. Cela demeure un exemple et un avertissement pour nous, et s'applique toujours pour nous aujourd'hui.
Pourquoi devrions-nous craindre
Pourquoi devrions-nous craindre? Je pense que la raison en est évidente vu le contexte. Nous devons être craintif, constamment sur nos gardes, afin de ne pas faire la même erreur que les Israélites dans le désert. L'erreur a été de se focaliser sur les manifestations extérieures et de passer à côté de la réalité intérieure essentielle ÔÇô entendre la voix de Dieu.
Ce principe fonctionne tout au long de la Bible. Jésus nous dit la même chose à nous qu'à ses disciples dans le Nouveau Testament.

Mes brebis entendent ma voix. Moi, je les connais, et elles me suivent.
Jean 10:27 SER
C'est peut-être la description la plus claire et la plus simple des véritables chrétiens que l'on puisse trouver dans tout le Nouveau Testament. Quand Jésus dit: «Mes brebis, » Il parle de ceux qui croient vraiment en lui, ceux qu'il connaît et qui l'acceptent comme le bon Berger. Il caractérise ses brebis par deux attributs: elles entendent sa voix et elles le suivent.
Ces attributs sont valables pour tous les véritables chrétiens. Ils entendent la voix du Seigneur et ils le suivent. Il n'est pas possible de suivre le Seigneur, si vous n'entendez pas sa voix. L'exemple du berger et des brebis est très simple. Ils suivaient le berger parce qu'ils entendaient sa voix. S'ils n'entendaient pas sa voix, ils ne pouvaient pas le suivre.
Je tiens à souligner l'importance d'apprendre à entendre la voix du Seigneur. Cela signifie avoir une relation intime et personnelle avec le Seigneur, afin qu'Il puisse vous parler directement et personnellement, que ce soit par la Bible ou d'une autre manière. Jésus n'a pas dit: «Mes brebis lisent la Bible. » C'est une bonne chose de lire la Bible, si vous entendez la voix du Seigneur. Cependant, beaucoup de gens lisent la Bible, mais n'entendent pas la voix du Seigneur. Il est essentiel que vous entendiez la voix du Seigneur.
Si vous faites de cela votre première étape pour cette nouvelle année, vous serez quelqu'un de bien meilleur à la fin de celle-ci. S'il vous plaît acceptez cela comme la première résolution. Craignons de ne pas faire la même erreur qu'Israël. Cultivons l'écoute de la voix du Seigneur.
Étape 2: Faisons preuve de diligence
La deuxième résolution apparaît plus loin toujours dans le quatrième chapitre d'Hébreux: « Faisons donc preuve de diligence. » On peut y lire:

EmpressonsÔÇônous donc d'entrer dans ce reposÔÇôlà, afin que personne ne tombe, en suivant le même exemple de désobéissance.
Hébreux 4:11 SER
J'ai fait remarquer que cet avertissement est basé sur l'expérience des Israélites pendant leur voyage de l'Egypte à travers le désert. Beaucoup d'entre eux n'ont pas atteint la destination promise (le repos que Dieu leur avait promis) à cause de leur mauvaise conduite et leur mauvaise attitude. Les Écritures disent que leurs cadavres tombèrent dans le désert à cause de l'incrédulité et de la désobéissance, qui les empêchèrent d'entendre la voix du Seigneur. Ils avaient les apparences, mais ils n'avaient pas le plus essentiel, la réalité intérieure de toute véritable religion, entendre la voix du Seigneur.
Ce fut l'erreur tragique d'Israël. Sur la base de cet exemple de l'échec d'Israël, l'auteur de l'épître aux Hébreux dit: « Faisons preuve de diligence. » Je crois que c'est très naturel. Si nous réalisons vraiment les dangers de cette condition spirituelle et que nous craignons, dans ce sens, alors ce qui viendra naturellement par la suite est la diligence.
Qu'est-ce que la diligence?
Considérons un instant ce qu'est la diligence. Parfois, une façon de découvrir la signification d'un mot est de considérer son contraire. Le contraire évident de la diligence est la paresse. La Bible ne parle pas une seule fois positivement de la paresse. Il s'agit d'un thème auquel la chrétienté contemporaine ne s'intéresse pas suffisamment. Comparez cela avec ce que l'auteur de l'épître aux Hébreux dit au chapitre 6, versets 11-12:

Mais nous désirons que chacun de vous montre jusqu'à la fin le même empressement en vue d'une pleine espérance, en sorte que vous ne soyez pas nonchalants, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et l'attente patiente, reçoivent l'héritage promis. SER

L'avertissement de ce passage est que nous devons non seulement faire preuve de diligence, mais nous devons en faire preuve jusqu'à la fin. Nous devons continuer à faire preuve de diligence. Le contraire de la diligence y est présenté en termes clairs. C'est devenir paresseux (nonchalant). Non pas physiquement paresseux, mais spirituellement paresseux. De nouveau, comparons cela avec les paroles de Pierre, où il dit:

A cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, à la piété la fraternité, à la fraternité l'amour.
2 Pierre 1 :5-7 SER
Voyez-vous, la vie chrétienne n'est pas un état statique. C'est une vie d'avancée ÔÇô une vie de croissance et de progrès. Etre statique dans la vie chrétienne consiste à rétrograder. Pour faire cette avancée, il faut de la diligence. Il faut mettre tout en oeuvre.

En effet, si ces choses existent en vous et s'y multiplient, elles ne vous laisseront pas sans activité ni sans fruit pour la connaissance de notre Seigneur JésusÔÇôChrist ; mais celui qui ne les possède pas est un aveugle, il a les yeux fermés, il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés.
versets 8-9 SER
Croyez-vous que cela soit possible? Que quelqu'un puisse être purifié de ses péchés passés et puis oublier même que cela s'est produit? Mais l'Écriture indique que c'est possible. Pierre nous met réellement devant deux alternatives. L'une est d'être en activité et de porter du fruit pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. L'autre est d'être sans activité et sans fruit en étant dans la condition décrite, aveugle et les yeux fermés. Ce sont des paroles dures. A la lumière de cela, Pierre poursuit:

C'est pourquoi, frères, [à cause de l'avertissement que Pierre a donné] efforcezÔÇôvous d'autant plus d'affermir votre vocation et votre élection : en le faisant, vous ne broncherez jamais. C'est ainsi que vous sera largement accordée l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur JésusÔÇôChrist.
versets 10-11 SER
Voilà une bonne nouvelle. Nous pouvons faire quelque chose pour garantir que nous ne broncherons jamais et que nous serons largement accueilli dans le royaume de notre Seigneur.
En fait, là nous sommes mis en garde contre la paresse. Et je suis profondément préoccupé par le manque d'intérêt concernant la paresse dans les milieux chrétiens. La majorité des chrétiens considère l'ivrognerie avec horreur. Ils rejettent toute personne prétendant être un chrétien et buvant. Maintenant, je suis d'accord que cette attitude, l'ivrognerie, est un péché et je n'en ferais certainement pas l'éloge. Mais je tiens à dire que la paresse est beaucoup plus sévèrement condamnée dans la Bible que l'ivrognerie. Le problème est que beaucoup de chrétiens qui ne seront certainement jamais ivres sont habituellement paresseux. Prenons au sérieux l'avertissement à faire preuve de diligence.
Notre part de Bénédiction
Pour nous aider à approfondir ce qui est associé à la diligence, permettez-moi de vous diriger vers deux versets magnifiques dans Proverbes qui ont longtemps été un fil conducteur pour moi-même dans ma propre expérience. Ensemble, ils résument les deux conditions pour une richesse durable et véritable. Une condition dépend du Seigneur, l'autre dépend de nous. Ces deux conditions doivent être remplies pour obtenir le résultat. De la part du Seigneur, nous lisons:

C'est la bénédiction de l'Éternel qui enrichit, Et il n'y ajoute aucun chagrin.
Proverbes 10:22 SER
La grande condition fondamentale pour de vraies richesses, spirituelles et autres, est la bénédiction du Seigneur. Nous ne pouvons pas compter sur quelque chose de vraiment bon, en dehors de la bénédiction du Seigneur. D'un autre coté, la bénédiction du Seigneur, en soi, ne suffit pas. Quelle est notre part?

Celui qui agit d'une main nonchalante s'appauvrit, Mais la main des hommes actifs enrichit.
Proverbes 10:04 SER
Tout d'abord, la bénédiction du Seigneur enrichit, mais ensuite, la main des hommes actifs enrichit. Il faut la bénédiction du Seigneur, plus notre diligence pour parvenir à la vraie richesse. Il ne suffit pas simplement d'attendre ou même de recevoir la bénédiction du Seigneur. Cela n'accomplira pas son objectif dans votre vie, sauf si vous y ajoutez votre propre diligence personnelle.
Une bonne façon d'imager cette diligence serait la suivante: pour toute situation dont vous êtes responsable, laissez-la dans un meilleur état, spirituellement, financièrement, à tous niveaux, qu'elle ne l'était quand vous l'avez trouvée. Avant toute chose, remerciez le Seigneur pour sa bénédiction, mais ajoutez y votre propre diligence. Ces deux points ensemble apporteront de véritables richesses spirituelles.
Dans ma prochaine lettre d'enseignement, je traiterais les deux prochains « Faisons » de l'épître aux Hébreux, à savoir Retenons fermement notre confession et approchons-nous du trône de la grâce.
TIRE DE DEREK PRINCE PROGRAMME DE RADIO LEGACY,
«DOUZE ETAPES POUR UNE BONNE ANNEE. »

POUR UNE ETUDE PLUS APPROFONDIE, NOUS VOUS RECOMMANDONS LE LIVRE DE DEREK PRINCE: LA CRAINTE DU SEIGNEUR

 

{loadposition face}

Ne manquez plus rien!

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de AdoreDieu.com et recevez chaque jour la pensée du jour, la citation du jour, des enseignements, des témoignages...

mm

Auteur: La rédaction

La vision d'adoreDieu.com est d'impacter les médias via l'Evangile. Vous êtes témoin d'une actualité, informez-en la rédaction à redaction@adoredieu.com. N'hésitez pas à nous faire part de votre témoignage, de ce que Dieu a fait dans votre vie, en vous inscrivant sur le site.

Commentaire(s) : 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Passez sur autre article

mot exacte
chercher dans les titre
chercher dans les contenus
chercher dans l'article
chercher dans les pages
acf
lifestyle
pensee
citation
actualite
temoignage
enseignement
musique
parole
Filtrer par Categories
Actu Chrétienne
Actualité
Albums
Blogs
Citation du jour
Clips vidéo
Conversions
Dossiers
Églises
Enseignement du jour
Enseignements
Entreprenariat
Famille
Fondements de la foi
Gospel
Internautes
Jeunesse
La Famille
Louange africaine
Louange anglophone
Louange française
Monde
Musique
Musique du jour
non catégorisé
Non classé
Partenaires
Pensée du jour
Relations
Santé
Société
Sorties D'albums
Témoignage du jour
Textes
Video
Video Enseignements
Vie chrétienne
Vie pratique

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.

Advertise

Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram
  • Image Instagram

1d18b39def97fc4bfa97672d27655b1c++